Actualités

Le maire en prise en directe avec les quartiers centre

publié le 25.05.2016

Dans le cadre d’un nouveau cycle de “Rencontres roubaisiennes”, le maire Guillaume Delbar était face aux habitants des quartiers centre, hier soir à l’école François-Villon. Beaucoup de questions, autant de réponses.

Mardi soir, 19h30, salle de restauration scolaire de l’école François-Villon. Les habitants des quartiers centre garnissent progressivement les rangées de la salle, dans une ambiance calme et attentive. Face à eux, le maire de Roubaix, Guillaume Delbar, et son adjointe en charge des quartiers centre, Nabella Mezouane, ne tardent pas à leur donner la parole. Dans un climat tout aussi calme mais déterminé, une première habitante donne le ton de la soirée. Excédée par les nuisances de certains commerces de la rue du Vieil Abreuvoir, elle réclame le calme dans sa rue. Les questions porteront tout au long de la séance sur le cadre de vie des Roubaisiens.

Ces nuisances sont inacceptables”, acquiesce Guillaume Delbar. “Nous sommes du côté de ceux qui veulent dormir la nuit. Nous vous soutenons pour régler ce problème”. Et le maire de mettre en avant l’opportunité de l’arrivée d’un nouveau commissaire de police à Roubaix pour trouver des solutions. Des rendez-vous réguliers ont ainsi lieu régulièrement entre le commissaire et les maires de quartiers, pour traiter ce type de situation au cas par cas. “On ne lâchera pas”, martèle le maire, appelant les habitants à porter plainte pour accélérer les dossiers.

Stationnement en centre-ville

Le contour de l’église Saint-Martin, et en particulier les rues du Vieil Abreuvoir et Nain, seront aussi l’objet de toutes les attentions, au moment d’aborder la question épineuse du stationnement. L’exemple de cette maman de trois enfants, qui se lève en brandissant un PV de 135€ reçu alors qu’elle déchargeait ses courses avec ses trois jeunes enfants, fait écho à plusieurs autres témoignages. Entre urbanisme et civisme, souplesse et fermeté, les solutions se dessinent dans le temps. Guillaume Delbar rappelle la méthode: “Il y a des choses que l’on peut faire vite - le parking de la Grand Place était une première solution mise en oeuvre immédiatement - d’autres qui demandent du temps”.

Nabella Mezouane rappelle ainsi que ce secteur va être refait et que la question des places de parking sera débattue à cette occasion. Le maire, aux côtés de son adjointe à la sécurité Margaret Connell, défend en parallèle une politique de fermeté à l’égard des personnes qui compromettent la sécurité des riverains et de leurs enfants. “Nous sommes fermes mais défendons auprès de la Police nationale l’idée d’une application raisonnée de la loi”, précise t-il, en référence à la maman et son PV de 135€.

Le cadre de vie en débat

Les sujets s’enchaîneront ainsi du tac au tac pendant près de 2h30: le sens de circulation des rues Vauban et Colbert, pour lequel Nabella Mezouane annonce une concertation à la rentrée; le squat d’un immeuble de la rue Nain par des Roms, que Margaret Connell rappelle au Préfet à chacune de leurs rencontres; les rodéos sauvages, pour lesquels Guillaume Delbar appelle les riverains à les signaler à la Police nationale. Sur ce dernier sujet, 80 véhicules ont été saisis et détruits en 2015.

La soirée se terminera par l’intervention d’une habitante exprimant son envie de voir se développer le street art à Roubaix, auquel le festival XU est une première réponse, et par une intervention très écoutée de l’adjointe au logement, Milouda Ala, sur l’avancée du dossier des maisons à 1€.

Rendez-vous le 2 juin prochain pour la rencontre “questions/réponses” avec le maire, dans les quartiers est (restaurant scolaire Ernest Renan).

    Partager avec Google+FacebookTwitter
  • Imprimer



Lettre d'information

Recevez toute l'actualité de la ville chaque semaine

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies par nos services. En savoir plusFermer