Actualités

Les habitants des quartiers Est prennent la parole haut et fort

publié le 03.06.2016

Après les quartiers Centre la semaine dernière, l’acte 2 des rencontres “Questions Réponses” se déroulait hier soir dans les quartiers Est. Aux côtés de Milouda Ala,  l’adjointe en charge du secteur, le premier adjoint Max-André Pick remplaçait le maire, excusé pour raisons personnelles.

A l’abris du temps maussade à l’extérieur du restaurant scolaire Ernest-Renan, de nombreux habitants ont répondu l’invitation de la seconde édition des rencontres “Questions Réponses”. La soirée ne sera pas un long fleuve tranquille, mais Max-André Pick et Milouda Ala sont là pour répondre aux préoccupations des Roubaisiens des quartiers Est.

Les habitants du Pile mobilisés

Sans trop de surprise, la rénovation du quartier du Pile cristallise la plupart des inquiétudes des riverains. Réussir la transformation du quartier et traiter au mieux chaque situation individuelle: l’équation est complexe. Les habitants témoignent les uns après les autres au micro, d’autres prennent dans le même temps des rendez-vous avec l’aménageur pour parler du devenir de leur maison. Cas par cas, rue par rue, les deux élus apportent des réponses. Ici, des ralentisseurs seront posés; là la chaussée sera refaite. La problématique du stationnement revient aussi à un rythme soutenu dans les conversations. “Il y a un vrai problème d’empilement des voitures”, concède Max-André Pick. “Nous demandons à la Police nationale d’être plus sévère sur les stationnements gênants. Le risque est toujours que cela soit appliqué sans nuance”.

Au cours de la soirée, les Roubaisiens des quartiers Est ont par ailleurs fait part de craintes pour leur sécurité. Squats d’immeubles au Pile, conduites dangereuses ou courses de quad sur la place de la Fraternité, les situations sont multiples. “C’est infernal”, indique le premier adjoint au sujet des quads. “Il s’agit d’un problème extrêmement compliqué sur lequel la Ville travaille avec la Police nationale”. Pour aider ce travail, les habitants sont incités à signaler les courses et surtout les lieux de stationnement de ces engins. La ligne de conduite est la même pour les squats. Face à ces différentes situations, la solution est nécessairement collective.

Priorité aux Roubaisiens pour les maisons à 1€

La salle se dégarnissait peu à peu, mais pas la liste des sujets. Interrogé sur le devenir des friches du quartier, Max-André Pick insiste sur la volonté de la Ville de ne pas construire davantage et de se concerter avec les habitants pour dessiner les projets. Comme la semaine dernière dans les quartiers Centre, une autre question porte sur les maisons à 1€. “Les études sont toujours en cours et la mise en place prévue pour janvier 2017”, précise Milouda Ala. “La priorité sera donnée aux Roubaisiens pour l’attribution de ces maisons”, ajoute le premier adjoint.

Si les situations individuelles ont été nombreuses hier soir, la jeunesse roubaisienne apparaîtra comme un trait d’union au sein du quartier. “Que comptez-vous faire pour les jeunes des quartiers?”, interroge cet habitant. “Pourquoi ne pas ouvrir la médiathèque le dimanche?”, demande l’autre. A ces questions, Milouda Ala  répond sans ambages. “La jeunesse est depuis le début l’une des orientations principales de notre politique”. Un nouveau pôle jeunesse est à ce titre annoncé dans le quartier Moulin-Potennerie. Une réponse parmi tant d’autres. “Il n’existe pas une seule solution mais plusieurs”, rappelle Max-André Pick. “Parents, établissements scolaires, partenaires éducatifs, associations, tout le monde a sa part à prendre”.

Il n’est pas loin de 22h quand la rencontre touche à sa fin. Les rangées se sont vidées, les conversations se poursuivent en tête-à-tête. Les questions reprendront bientôt, dès ce soir, dans les quartiers Nord (restaurant scolaire Elsa Triolet).

    Partager avec Google+FacebookTwitter
  • Imprimer



Lettre d'information

Recevez toute l'actualité de la ville chaque semaine

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies par nos services. En savoir plusFermer