Actualités

Pouss’cup 2016 : un week-end fraternel et solidaire

publié le 12.05.2016

Le grand week-end de football pour les Poussins venus de toute l’Europe approche. Les 14 et 15 mai, les jeunes joueurs des plus grands clubs se retrouvent à Roubaix pour la 15e édition de la Pouss’Cup. Rencontre avec André Lazaoui, le directeur de Roubaix Sport et Culture qui orchestre d’une main de maître l’événement.

Roubaix.fr : La Pouss’Cup, c’est quoi exactement ?
André Lazaoui :
En 2016, l’association Roubaix Sport et Culture organise la 15e édition de ce grand tournoi de football des Poussins. Dans la philosophie du projet, nous voulons œuvrer pour l’éducation par le sport. Le foot est pour nous un outil au service du vivre ensemble, du développement personnel et de la lutte contre l’oisiveté. Le sport est un prétexte pour inculquer ces valeurs. Roubaix est une ville monde et nous avons voulu suivre le tempo en réunissant différentes nationalités sur un week-end festif. Les équipes viennent de Turin, Porto, Malaga, Lisbonne, Stoke City, Manchester…

200 bénévoles au stade Dubrulle

Roubaix.fr : Comment travaille l’association sur ce week-end
A.L. :
Nous attendons 300 enfants, représentants 10 pays dans 24 équipes différentes. Nous avons dû communiquer auprès des Roubaisiens et des familles car ces jeunes joueurs sont hébergés dans 80 familles. Le jour J, 200 bénévoles s’activent pour le bon déroulement du tournoi. C’est un travail de fous car nous contactons aussi différents partenaires du territoire pour différentes prestations : les élèves du lycée Jean-Moulin feront les hôtesses d’accueil, ceux de Saint-François d’Assises s’occuperont de la sécurité et de la cuisine, l’association SES assurera la bonne circulation autour du site, le Judo Club 59 vient faire les stadiers, Jean-Macé a lancé un club de pompoms girls qui viendront faire l’animation…

Roubaix.fr : quel est l’esprit de ce week-end ?
A.L. :
Sur le terrain et en dehors du terrin, c’est un rêve sur deux jours, on est dans un autre monde, une autre planète. Tout le monde se côtoie, on entend différentes langues mais il n’y a aucun frein à la communication, tout le monde arrive à se comprendre. Des ponts se créés entre les participants d’année en année. C’est un week-end fraternel et solidaire.

Samedi 14 et dimanche 15 mai, stade Dubrulle, gratuit. Finale le dimanche à 16h.

Infos

    Partager avec Google+FacebookTwitter
  • Imprimer



Lettre d'information

Recevez toute l'actualité de la ville chaque semaine

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies par nos services. En savoir plusFermer