Actualités

Un conseil au climat serein

publié le 10.06.2016

Le Conseil municipal du 9 juin, dont les délibérations étaient en nombre, a été notamment marqué par son climat serein et la qualité des échanges proposés.

Retour sur les points évoqués :

Cette assemblée s’est déroulée dans un climat serein et consensuel, débutant notamment par une minute de silence en hommage à Jean-Claude Vanbelle, ancien maire de Leers décédé brutalement dimanche 5 juin.
S’en est suivie une seconde forme d’hommage, en l’honneur de Jean-Pierre Rousselle, salué par Guillaume Delbar : « Jean-Pierre incarnait le dévouement et le don de sa personne ». Le conseil municipal a eu pour première délibération le changement de dénomination de la salle de sports rue Pierre Brossolette en salle Jean-Pierre Rouselle, un hommage déjà marqué par la rénovation de cette salle de basket-ball qu’il chérissait.

Dalila Cherigui, directrice de l’école Blaise Pascal, a été mise à l’honneur lors de cette assemblée pour son programme d’éducation à la citoyenneté, objet d’une deuxième délibération. Le Conseil lui a donné la parole lors de cette séance au sujet de ce dispositif d’éducation à la citoyenneté dont elle est à l’origine. Dalila Cherigui a profité de cette occasion pour saluer le soutien inconditionnel de l’équipe enseignante et pédagogique. L’intervention se conclue par « ceci est le résultat d’une collaboration réussie entre la Ville et l’Education Nationale » et une salve d’applaudissements de la part des élus mais aussi du public présent (notamment composé de parents d’élèves).

Les délibérations relatives à l’habitat :

Sans transition, le programme de lutte contre l’habitat indigne a été présenté par Milouda Ala, avec ses nouvelles prérogatives pour 2016-2020. Ce nouveau plan sur 5 ans, succédant aux deux précédents plans volontaristes, se veut encore plus interventionniste et fort de moyens aussi bien humains que financiers supplémentaires. Milouda Ala assure que « la volonté assumée publiquement de certaines condamnations » pourrait aussi dissuader les propriétaires peu scrupuleux des conditions de location. L’adjointe au logement reprend donc point par point ce nouveau plan en rappelant le contexte du parc immobilier de la ville et les précédents résultats. Pierre Dubois souligne « une cohérence et un consensus à ce sujet ». Cette délibération a été votée à l’unanimité par le conseil municipal.

Une délibération après, un thème différent : Max-André Pick a présenté la délibération portant sur le nouveau programme national de renouvellement urbain (NPRU). Soulignant le long court d’un tel programme, il s’agit ici de lancer la première phase de cadrage. Cette phase comprend des études de terrain et sociologiques portant sur le secteur Est et Nord/Ouest de la Ville pour pouvoir, d’ici 2018 «en étant optimiste » commencer concrètement et physiquement des plans. Cependant, le premier adjoint au maire appuie sur la complémentarité et l’importance de ces études afin de pouvoir construire ce plan sur des fondements solides.

Un thème plus léger a été abordé, la vente de produits dérivés « Roubaix, ici le cyclisme », volonté d’asseoir la notoriété de Roubaix dans le monde comme terre de cyclisme et lieu de l’une des courses les plus légendaires. Guillaume Delbar soulignera la volonté première « qui est de porter la Ville » grâce à une image légitime.

Point sur le marché des Trois-Ponts et le cadre de vie :

Nathalie Desfrennes a ensuite pris la parole pour une nouvelle délibération, celle concernant le nouveau marché des Trois-Ponts dont le calendrier prévisionnel fut remis en question, notamment après concertation avec les commerçants « il est vrai que des avis sont remontés par rapport à l’installation d’un nouveau marché juste avant les vacances d’été ». L’adjointe a donc pris en considération ces recommandations et a donc décidé de repousser l’ouverture au mois de Septembre.

Portée par Max-André Pick, la nouvelle signalétique commerciale qui sera installée dès septembre sur l’espace public roubaisien a aussi été approuvée. Le premier Adjoint au maire a d’ailleurs, lors de cette assemblée, amené un prototype de panneau.

Un des sujets abordés lors de ce conseil municipal était relatif à l’étude « ville nourricière », projet porté par l’adjoint Alexandre Garcin afin d’aller encore plus loin sur l’agriculture urbaine tout en capitalisant sur les dispositifs déjà mis en place « ceci est un projet vaste, qui interroge notamment sur l’usage des friches » tout en saluant les projets innovants de plusieurs partenaires de la Ville.

Les questions diverses :

Suite à ces différentes délibérations, une série de questions diverses ont été posées, portant notamment sur l’avenir des clubs sportifs et le soutien de la Ville sur ces associations : football, rugby, futsal.
Le devenir du Conseil Jeunes a été abordé, une réponse rassurante de l’adjointe Esther Afane-Kimbaloula a été apportée à ce propos « un état des lieux a été fait et des points aussi bien positifs que négatifs sur le fonctionnement ont été relevés ». Des mesures seront donc prises dès la rentrée afin de pérenniser cette instance.

Le rendez-vous est donc donné pour le prochain Conseil Municipal le 6 Octobre. Mais avant cette prochaine assemblée, un Conseil Municipal commun avec Tourcoing aura lieu le 23 juin.

    Partager avec Google+FacebookTwitter
  • Imprimer



Lettre d'information

Recevez toute l'actualité de la ville chaque semaine

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies par nos services. En savoir plusFermer