Les projets de développement

Le quartier de l’Union

Identifié comme l’un des six « pôles d’excellence métropolitains », il constitue, de par sa localisation géographique, sa desserte et sa superficie, une opportunité très forte pour accueillir un projet de développement économique de dimension nationale et européenne. Le travail mené sur ce territoire de quatre-vingt hectares figure parmi les plus grands projets de renouvellement urbain français.

À l’intersection de Roubaix, Tourcoing et Wattrelos, le site  de l’Union devient un modèle de ville durable, où se mêlent logements, activités économiques et équipements collectifs.

En 2009, l’Union a été reconnu « projet d’avenir » lors du concours écoquartiers du ministère de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement.
Porté par la Communauté Urbaine de Lille, les Villes de Roubaix, Tourcoing et Wattrelos, en partenariat avec tous les acteurs économiques de la métropole, le projet de l’Union a démarré en 2007.

L’aménagement du site confié au groupement SEM Ville Renouvelée / SEM Eurallile s’achèvera en 2022.

De nombreux programmes immobiliers ont d’ores et déjà démarré - la construction du Centre Européen des Textiles Innovants (CETI) sera bientôt achevée - permettant aux entreprises de s’implanter sur le site.

Plus d'info sur le site http://www.lunion.org/

Le chantier du CETI

Les rives de la voie ferrée et le quartier de la gare

Le projet vise à développer un nouveau quartier de 23 ha, mixte, durable et attractif autour de la gare qui puisse être une vitrine du dynamisme de Roubaix et de la ville de demain.

Construit sur d’anciennes friches ferroviaires, industrielles et d’habitat selon des principes d’urbanisme durable, il exploitera la multi-modalité du site (bus, métro, train, tram-train) et proposera une organisation du stationnement innovante (sous les bâtiments et en silo) qui, couplée à la densité et la compacité des constructions, permettra de libérer des espaces pour le végétal.

Ce quartier sera traversé par une promenade/corridor écologique de deux kilomètres  prenant appui sur les talus de la voie ferrée, dont les qualités paysagères et écologiques seront renforcées, et sur les parcs et squares adjacents des quartiers traversés. Ce nouveau maillon de la trame verte de la ville minimisera la coupure que constitue aujourd’hui la voie ferrée.

Sous l’impulsion du projet d’implantation, à côté de la gare, d’un campus étudiant soutenu par l’Etat et tourné vers les métiers de la distribution, ce nouveau quartier abritera des logements, des équipements (groupe scolaire, salle de sport, etc.), des bureaux, des commerces et à leurs pieds des espaces publics et collectifs de qualité contribuant au maintien de la biodiversité en ville.

Le canal de Roubaix

La liaison Deûle-Escaut (via la Marque urbaine, le canal de Roubaix et le canal de l’Espierre) a été créée dans la seconde moitié du XIXème siècle pour favoriser les échanges commerciaux entre la France et la Belgique. Fermé à la navigation en 1985, le canal a vu la dégradation progressive de ses ouvrages et de son environnement.

Pourtant, riche de son histoire, de sa diversité paysagère et patrimoniale, le canal n’a jamais été vraiment abandonné.

D’un côté, les pêcheurs, usagers, riverains n’ont cessé de faire vivre ses abords en tant que support pédagogique et de loisirs. De l’autre, les institutions ont pris conscience de l’intérêt et de l’enjeu que représente une voie d’eau vivante et animée au cœur de la ville. Avec le projet européen Blue Links, le canal s’inscrit aussi au cœur du réseau fluvial d’Europe du Nord Ouest.

Blue Links présente trois grands objectifs :

• Ouvrir le canal à la navigation de plaisance,
• Assurer une continuité écologique et paysagère sur le linéaire, conformément aux objectifs de la charte métropole verte,
• Aménager et développer les villes le long du canal.

Pour en savoir + : le site de Blue Links

Pour accompagner la mutation du canal de Roubaix, la Ville a souhaité mettre en œuvre une étude urbaine, paysagère et environnementale favorisant l’émergence d’un corridor écologique prenant appui sur la voie d’eau et permettant le développement de vocations résidentielles et de loisirs.

Réhabilitation du Parc Barbieux

Le projet

Que l’on soit roubaisien de souche, de cœur, d’adoption ou seulement de passage, une chose est sûre, on aime le Parc Barbieux !

Véritable « joyau de nature » au cœur de la ville, Barbieux est une œuvre d’art paysagère dans laquelle l’homme et la nature se rencontrent. De sa création au 19ème siècle, il a gardé tout ce qui fait son charme si particulier mais le poids des années ne l’a malheureusement pas épargné (ornières, eaux stagnantes dans les bassins, allées et berges dégradées, etc.). Il était donc temps de redonner au parc Barbieux une nouvelle jeunesse. Ce travail de réhabilitation va se dérouler jusqu’en 2016 !

L’idée principale de cette réhabilitation est de rendre au Parc sa beauté originelle tout en renforçant son caractère naturel et écologique.

L’objectif final est d’offrir aux amoureux de Barbieux un parc fidèle à ses plus belles années et aux amoureux de la nature, un endroit préservé où la faune et la flore s’épanouissent librement et en harmonie.

    Partager avec Google+FacebookTwitter
  • Imprimer



Lettre d'information

Recevez toute l'actualité de la ville chaque semaine

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies par nos services. En savoir plusFermer