Les projets de rénovation urbaine

Les projets de rénovation urbaine concernent des projets pour lesquels l'Etat apporte son soutien au travers de financements accordés par l'Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU). Roubaix est notamment concernée sur les quartiers d'habitat social, Hauts-Champs et Trois Ponts, ainsi que sur certains quartiers d'habitat ancien tels que le Pile, l'Hommelet ou l'Epeule.

Dans le cadre des projets de l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU), trois dossiers ont fait l’objet d’un conventionnement, le projet intercommunal Roubaix-Hem-Lys lez Lannoy de rénovation urbaine des Hauts Champs/Longchamp qui est achevé, le projet de rénovation urbaine des quartiers anciens de Roubaix et des Trois Ponts dont la convention a été signée le 23 novembre 2007 et le Programme Métropolitain de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés (PMRQAD) contractualisé depuis le 10 février 2012.

Le Projet de Rénovation Urbaine Roubaix / Hem / Lys lez Lannoy

Ce programme intercommunal a débuté en 2004 et s'est achevé en 2011. Plus de 183 M€ ont été investis sur ce territoire dont 23 M€ sur la commune de Roubaix, notamment dans le quartiers des Hauts-Champs. En complément, ce secteur a bénéficié de l'aménagement de la Ligne de bus à Haut Niveau de Service par Lille Métropole Communauté Urbaine.

Le programme a contribué à la construction en 2009 du collège Théodore Monod, rue Henri Regnault. La Ville de Roubaix a édifié sur un terrain voisin la salle de sports "Drymala".

Le projet a également permis la construction à Roubaix de 98 logements situés dans le périmètre, rues Pranard et Degas, mais également en dehors sur deux sites associés, rue de Bavai et rue La Fontaine. Ces opérations ont été accompagnées d'une requalification des espaces publics environnants et une aire de jeux a été aménagée rue Degas.

La Maison Laennec, réhabilitée, a été convertie en lieu ressources pour les jeunes sur les thèmes de l'insertion et de la formation. En 2010, la prolongation de la convention et la mobilisation des partenaires a permis la rénovation de la piscine des "Trois villes".

Le Projet de Rénovation Urbaine de Roubaix

Ce Projet de Rénovation Urbaine touche 60% des habitants et s'étend sur 50 % du territoire. Le PRU constitue une étape décisive du renouvellement de la ville de Roubaix et prolonge les efforts engagés antérieurement dans le cadre du Grand Projet Urbain (GPU) et du Grand Projet de Ville (GPV) pour réhabiliter et rénover les quartiers.

Signé le 23 novembre 2007 pour cinq ans (2007/2012), le PRU de Roubaix a bénéficié à deux reprises d'une prolongation d'une année.

Le coût actualisé du projet est de 343 M€ contre 317 M€ conventionnés.

Le PRU de Roubaix concerne :

  • deux secteurs d’habitat social sur lesquels est réalisée une intervention générale de démolition/reconstruction accompagnée de la réhabilitation des logements préservés. Il s’agit du quartier des Trois Ponts et du site de la Potennerie.
  • six pôles d’appui en quartiers anciens (Crouy, Watt/Epeule, Espérance, Nouveau Monde, Carnot/ Pile, St Elisabeth/ Jules Guesde) au sein desquels une intervention permet de restructurer des îlots anciens dégradés. Cette reconfiguration permet la réalisation de plusieurs programmes de construction de logements sociaux et privés.

Le Programme Métropolitain de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés

Le Programme Métropolitain de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés (PMRQAD) concerne les communes d'Armentières, Houplines, Lille, Tourcoing, Wattrelos et Roubaix.

A Roubaix, c'est pour poursuivre la transformation durable du quartier du Pile que la Communauté Urbaine de Lille et la Ville se sont inscrites dans ce programme qui a été conventionné le 10 février 2012 pour une durée de sept ans.

Son pilotage opérationnel a été confié à une Société Publique Locale d'Aménagement, "La fabrique des quartiers" sous forme d'une intervention appelée "Pile Fertile".

Les  trois objectifs du PMRQAD retenus pour le quartier du Pile à Roubaix sont : l’amélioration durable des conditions d’habitat et de qualité résidentielle, le désenclavement du quartier, la promotion des mobilités sociales.

En matière d'habitat, environ cent logements neufs seront construits dont une résidence hôtelière à vocation sociale. L'intervention sur le parc de logements anciens portera sur la démolition, la restructuration et la réhabilitation  de logements.

En matière d'aménagement, la rue Jules Guesde sera prolongée jusqu'au boulevard Beaurepaire afin de désenclaver le quartier; le jardin de la Teinturerie du Pile, aménagé dans un premier temps de façon transitoire, sera conforté.

La reconstruction du centre petite enfance est également programmée.

L'accompagnement, le suivi et l'animation autour de ce programme sont largement accessibles pour tous au sein de la Maison du Projet "Tout Pile", 53 rue de Condé à Roubaix.

Retrouvez le dernier Flash Quartiers sur la les acteurs du projet de la requalification du Pile

    Partager avec Google+FacebookTwitter
  • Imprimer



Lettre d'information

Recevez toute l'actualité de la ville chaque semaine

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies par nos services. En savoir plusFermer