Economie circulaire

Des familles Zéro Déchet à l'économie circulaire !

Depuis son lancement, en 2014, le défi famille Zéro Déchet a rassemblé 400 familles. La démarche de diminution volontaire du volume de déchets a permis d’autres impacts. En réduisant leurs déchets de 50% par an, ces familles ont gagné en pouvoir d’achat et participé à une aventure collective qui a parfois amené à des changements de parcours de vie. Ce sont aussi les habitudes des consommateurs qui ont évolué.

Famille Lemoine : "On s’est lancé l’année de l’arrivée du bébé. C'était le moment ou jamais : on s’est dit que sinon, on ne le ferait jamais. Là ou ça peut être compliqué c’est que ça demande beaucoup d’organisation"

Les enjeux du Zéro Déchet pour les acteurs économiques

Beaucoup d’acteurs économiques sont dans une logique d’utilisation linéaire des ressources : extraction, transformation, utilisation, élimination. Ce fonctionnement n’est pas pérenne dans un monde aux ressources finies.

Les acteurs économiques sont souvent à l’origine de la création de déchets. Il est possible pour eux de déployer le Zéro Déchet dans les activités de bureau, mais ce n’est pas là que les impacts sont les plus importants. C’est sur le cœur même de l’activité de l’entreprise qu’il leur faut agir. Le modèle de développement pour ces entreprises est celui de l’économie circulaire, ou comment faire mieux avec moins de ressources.

Aujourd’hui, plus d’une soixantaine de structures sont déjà engagées dans l’économie circulaire
Cet élément a besoin des cookies pour fonctionner, vous devez accepter notre utilisation des cookies pour l'afficher en cliquant sur le bouton "Accepter" en bas à droite de votre écran.

Les apports de l’économie circulaire

L’économie circulaire répond à l’urgence écologique en faisant émerger de nouveaux modèles de développement qui :

  • apportent un avantage concurrentiel,
  • favorisent la création d’emploi local non délocalisable,
  • génèrent des économies et des gains de productivité,
  • sécurisent l’approvisionnement et le coût des matières premières.

La Ville soutient le développement d’une économie circulaire sur le territoire

La Ville de Roubaix souhaite accompagner l’essor de l’économie circulaire en contribuant à développer l’écosystème des acteurs : attirer de nouveaux acteurs sur le territoire, créer de nouvelles synergies entre entreprises, mais aussi en créant une maison de l’économie circulaire et du Zéro Déchet au couvent des Clarisses à Roubaix.

Vendredi 13 et samedi 14 octobre 2017, les portes du Couvent des Clarisses se sont ouvertes après 9 ans de fermeture. Les journées Alternativ’ ont présenté aux investisseurs et aux Roubaisiens le projet de cluster de l’économie circulaire et du zéro déchet qui transformeront ce lieu historique.

Des entreprises ambassadrices

Des entreprises implantées à Roubaix ont déjà relevé le pari de l’économie circulaire : 

  • Etnisi, jeune start up, transforme des déchets ultimes en matériaux de qualité
  • Fibr&Co, chantier d’insertion, fabrique du mobilier design à partir de déchets et encombrants
  • Wecosta (WTX), équipementier pour l’industrie automobile, développe la fabrication de produits éco-conçus
  • OVH, leader européen de l’hébergement, a développé une technologie de récupération de chaleur produite par ses serveurs pour chauffer ses bâtiments
  • Le pôle de compétitivité Up-Tex implanté au Centre Européen des Textiles Innovant accompagne l’industrie textile vers plus de circularité
  • La Gentle Factory conçoit des vêtements bio-sourcés et fabriqués en France
  • Niiji qui produit des lunchbox consignée
Les cookies nous permettent de vous offrir une meilleure expérience. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus