Energie

L'énergie, mettre en œuvre la transition


IUT C - bâtiment à énergie positive

Le changement climatique oblige l’Humanité à atteindre la neutralité Carbone d’ici 2050 afin de limiter l’augmentation de la température terrestre à +2°C. Ce constat pousse à réaliser un processus de transformation profond de notre manière de produire et d’utiliser l’énergie.

Les objectifs

La Ville s’était fixé comme objectif pour 2020 :

  • de réduire de 20 % les émissions de gaz à effet de serre entre 1990 et 2020 ;
  • de réduire de 20% la consommation d'énergie entre 1990 et 2020 ;
  • de porter à au moins 23% en 2020 la part des énergies renouvelables dans la consommation finale en réduisant le recours aux énergies fossiles et en diversifiant les sources d’énergie : éolienne, solaire, géothermique, hydraulique, biomasse, biogaz, marine.
Cet élément a besoin des cookies pour fonctionner, vous devez accepter notre utilisation des cookies pour l'afficher en cliquant sur le bouton "Accepter" en bas à droite de votre écran.

Cet objectif a été officialisé par un engagement dans la Convention des Maires pour le Climat et l’énergie voté en conseil municipal le 17 décembre 2015. Dans le cadre de cet engagement, la ville s’engage à réduire de 20% ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020 et de 40% à l’horizon 2030. Elle s’engage également à adopter une approche intégrée visant à atténuer le changement climatique et à s’y adapter.

Les avancées

Sur ce qui concerne le patrimoine public, la ville de Roubaix a déjà atteint ses objectifs de réduction des gaz à effet de serre pour 2020. Entre 2007 et 2017, la ville a ainsi :

  • réduit ses émissions de gaz à effet de serre de 54%
  • réduit ses consommations énergétiques de 31%
  • et atteint 45% de part d’énergie renouvelable

Les objectifs de réduction des gaz à effet de serre pour 2030 vont donc pouvoir être revus à la hausse.

Parallèlement, l’étude avait montré la faiblesse des ressources en conseil en énergie pour le grand public au regard du nombre d’habitants et de sa situation. Depuis, la Métropole Européenne de Lille a validé le poste Espace Info Energie dédié à Roubaix. Il est actif depuis mi-2017.

Les bâtiments publics rénovés vers l’exemplarité

Piscine Fantine Lesaffre

Des bâtiments plus isolés et mieux pilotés

Une réduction régulière des consommations

La ville de Roubaix investit chaque année pour la réhabilitation de son patrimoine. Cet investissement constant a permis une réduction des consommations d’énergie de 31% pour le chauffage entre 2007 et 2017 (à température extérieure similaire).
En parallèle, les consommations électriques ont baissé d’environ 10%.
De nouveaux équipements publics exemplaires
Dans la continuité des travaux d’exemplarité réalisés sur les écoles passives, la nouvelle piscine Lesaffre fait l’objet d’une démarche ambitieuse avec un objectif de réduction de 48% des consommations et de 51% des gaz à effet de serre grâce à :

  • un raccordement au réseau de chaleur
  • une isolation, une ventilation double flux et des équipements thermiques performants
  • un système combiné de 54 m² de solaire thermique pour le préchauffage de l’eau sanitaire et des bassins et production d’énergie solaire photovoltaïque

Le projet est complété par un système de désinfection à l’ozone plus écologique et meilleur pour la santé, ainsi que de la récupération d’eau de pluie pour les usages extérieurs.

L’instrumentation énergétique des établissements

L’instrumentation des bâtiments publics a pour objectif d’optimiser les consommations d’eau et d’énergie, et d’améliorer la maintenance. Une première expérimentation d’instrumentation est menée dans la crèche Fourmies. Elle concerne la gestion des fluides et des températures grâce à des sondes extérieures et intérieures, sur les chaudières et eau chaude sanitaire.

A l’école Lucie Aubrac a été testé le système de pilotage énergétique Effipilot. Après un an d’essai, il a été montré qu’il a permis de réduire de plus de 25% les consommations grâce à un suivi extrêmement fin des sources de consommations. Ce dispositif a été étendu au musée La Piscine, mais aussi à la Piscine Lesaffre.

Un programme d’accélération de la Transition Energétique

La Ville a voté le 13 juin 2019 un programme d’accélération de la transition énergétique de 3,4 millions d’euros qui permet d’équiper 65 nouveaux bâtiments d’un système de pilotage énergétique, de changer plusieurs menuiseries et de renforcer l’isolation. Ce programme sur 2 ans permet à la ville de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 10% au moins.

Moins d'électricité

Un éclairage des bâtiments plus performant

Au fil des interventions de maintenance, les éclairages sont repensés et optimisés. Remplacés notamment par des Leds, ils permettent une diminution de puissance de plus de 50% tout en améliorant le confort visuel des utilisateurs.

En 2016, des étudiants du Lycée Colbert ont travaillé sur l’optimisation de l’éclairage du plateau de la salle de sport Alma. Ils ont notamment créé une interface de pilotage de l’éclairage en lien avec l’occupation réelle de la salle. Ces préconisations ont été mises en œuvre.

Un effort continu sur l’éclairage public

Depuis plus de 10 ans, la Ville a engagé une démarche d’amélioration de la performance de l’éclairage public. Avec ses 13000 points, l’effort de performance environnementale a été renforcé ces 3 dernières années :

  • réduction de 17% de la consommation énergétique
  • pourcentage de leds : 7 % (892 lanternes leds)
  • pourcentage de drivers électronique à gradation: 27 %
  • pourcentage de lampes sodium sans mercure, passées en durée de vie de 4 à 6 ans : 54.6 %

Ainsi, Roubaix atteint une moyenne de 60 kWh/habitant (-7 kWh en 3 ans) à comparer à la moyenne française de 85 kWh/habitant et la moyenne allemande de 43 kWh/habitant.

Réduire la pollution lumineuse

La démarche associe une amélioration du service rendu pour les Roubaisiens : meilleure performance de l’éclairage, suppression de l’éclairage intrusif, couleur d’éclairage plus performante (3000 K = blanc chaud), etc. Les baisses significatives de puissance opérées sur chaque intervention, les gradations d’intensité et le recalibrage du faisceau lumineux permettent d’éviter le rejet de toute lumière inutile vers le ciel. L’ensemble de ces mesures permettent de réduire la pollution lumineuse.

Une énergie plus propre

L’éradication du fioul

Progressivement, la part des énergies renouvelables tend à progresser, en remplacement direct d’énergies très polluantes comme le fioul. La suppression totale du fioul est prévue pour 2019-2020 grâce au réseau de chaleur, aux travaux de remplacement des systèmes de chauffage et aux travaux énergétiques. Aujourd’hui le fioul est quasiment éradiqué dans les bâtiments municipaux : reste 5% à l’hôtel de ville, l’école Brossolette (prévu en 2018), le stade Carihem et l’école Legouvé (2018) et le parc des sports (prévu en 2020).

Une électricité 100% renouvelable

La consommation d’électricité pour l’éclairage public représente environ 6 GWh (gigawatt-heure). Lors du marché d’achat d’énergie, la Ville a souhaité renforcé la part d’énergie renouvelable. Ainsi, depuis le 1er juillet 2014 et jusque fin 2018, l’électricité achetée est 100% renouvelable.

Le solaire photovoltaïque en autoconsommation

Les 250 m² de panneaux photovoltaïques installés - environ 36kWc (kilowatt crête, soit la puissance d’une installation photovoltaïque) - sur le groupe scolaire Bert Quinet sont utilisés en autoconsommation depuis 2015. Pour cette installation, le contrat a été passé avec la Coopérative Enercoop, structure de producteurs régionaux d’énergie renouvelable. Quinet Bert est une école à électricité 100% renouvelable.

A l’été 2019, la Médiathèque de Roubaix sera également pourvue d’une installation de 36 kWc de photovoltaïques en autoconsommation couvrant plus de 70% des besoins.

Un réseau de chaleur raccordé à l’incinérateur d’Halluin

Depuis le 1er janvier 2015, le réseau de chaleur de Roubaix a été transféré à la Métropole Européenne de Lille dans le cadre des transferts de compétences issus de la loi « MAPTAM ». Le réseau roubaisien est à plus de 60% issu d’énergie renouvelable, le bois. La Ville veille à maintenir l’exemplarité du réseau sur sa branche roubaisienne.

En février 2017, la MEL a attribué la nouvelle concession pour l'exploitation du centre de valorisation énergétique d’Halluin (CVE). Ce nouveau contrat prévoit la construction d'un réseau de transport de chaleur entre Halluin et les réseaux de chaleur de Lille et Roubaix. Cette démarche valorise l’énergie fatale issue du processus d’incinération des déchets. Elle crée une nouvelle source de chaleur qui peut alimenter 70 000 logements (logements, équipements…). La chaufferie de l’Alma à Roubaix bénéficiera du raccordement à l’incinérateur dès octobre 2019.

La continuité des aides et des accompagnements des particuliers

Depuis mi-2017, une personne de l’Espace Info Energie est dédiée à Roubaix à plein temps pour conseiller les particuliers dans leurs projets de rénovation énergétique.

Les aides pour les particuliers

Depuis 2008, la Ville aide les particuliers à réaliser des travaux d’économie d’énergie. Ces aides comprennent :

  • des primes à l’installation de panneaux solaires photovoltaïques,
  • des primes à la récupération de chaleur sur les eaux grises
  • des primes à l’isolation des toitures,
  • une exonération totale de la part communale de la taxe foncière pour les travaux d’économie d’énergie.

Au total, 7242 m² de toiture ont été isolés ; 72427 Wc (watt-crête, soit l'unité de mesure de puissance d'un panneau solaire) posés soit l’équivalent d’une production d’électricité de 65184 MWh (mégawatt-heure)/an et 14 m² de panneaux solaires thermiques installés pour une production de 6440 kWh/an.

Les Kits Energie Solidarité

Depuis 2011, le Centre Communal d'Action Sociale diffuse un « kit énergie solidarité » composé de :

  • 1 thermomètre intérieur
  • 1 bloc de 4 prises avec interrupteur marche/arrêt
  • 1 sablier
  • 2 aérateurs régulateurs + joints de débit + clé de montage
  • 1 joint isolant portes et fenêtres
  • 1 bas de porte adhésif en silicone
  • 5 ampoules LED

Diffusé à 943 exemplaires auprès des familles les plus modestes, ce kit est accompagné de réunions d’information et d’intervention à domicile avec des jeunes services civiques sur les gestes d’économies. Il permet une première appropriation des questions de l’énergie.

Depuis 2014, 25 jeunes en Service Civique ont eu comme mission :

  • D’assurer des permanences dans les différents quartiers CCAS avec les partenaires Amitié Partage, Interfaces, Centres Sociaux…
  • D’informer le public sur le dispositif du « kit énergie solidaire »
  • D’orienter le public vers les actions collectives animées par l’équipe « animation » du CCAS de Roubaix
  • D’intervenir lors de ces animations pour présenter le kit et le distribuer
  • D’intervenir à domicile

Aider les plus modestes à réaliser des travaux

Les habitants les plus modestes peuvent bénéficier d’aides pour réaliser des travaux conséquents d’économies d’énergie au travers de deux dispositifs « Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat » (5 ans, fin en fév 2018) ou du « Programme d’Intérêt Général Amélioration Durable de l’Habitat » (3 ans, fin en nov 2017). Ces dispositifs sont les plus complets à l’heure actuelle : traitant les dimensions techniques, sociales et financières, et un accompagnement personnalisé. Au total, ce sont :

  • 1658 sollicitations,
  • 356 dossiers de financement ANAH et 739 diagnostics techniques,
  • coût moyen de travaux en économie d’énergie de 22 600 € pour un gain énergétique de 48 %

Programme expérimental de passeport de la rénovation énergétique

Dans le cadre de la loi pour la Transition Energétique pour la Croissance Verte, ENGIE a signé avec l’Etat le 10 novembre 2015 une convention d’expérimentation du "Passeport de rénovation énergétique". Il permet une évaluation énergétique approfondie, des préconisations de travaux personnalisées et adaptées, les aides et financements possibles pour les réaliser (en lien avec l'espace info-énergie). A Roubaix, 6 passeports ont été réalisés.

Programme expérimental Civigaz

CIVIGAZ est une opération initiée par GRDF et la fondation FACE pour lutter contre la précarité énergétique et renforcer la sécurité domestique dans les logements. Le dispositif CIVIGAZ consiste à:

  • promouvoir la citoyenneté et l’engagement des jeunes au bénéfice des personnes les plus vulnérables à l’aide du développement du Volontariat Service Civique,
  • sensibiliser les familles sur la maîtrise de leur consommation énergétique et la sécurité des installations intérieures gaz.

Ainsi, 335 visites à domicile ont été effectuées par les jeunes en Service Civique. Le taux de satisfaction des personnes ayant bénéficié de ces actions de sensibilisation est de 79%.

8 conseillers Civigaz pour les quartiers Ouest

Les cookies nous permettent de vous offrir une meilleure expérience. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus