icone des alertes
[Grève] Information aux parents d’élèves : grève du 24 septembre 2019En savoir plus

L’humidité et la ventilation dans le logement

  • La maison est un organisme vivant  

Sans aération on étouffe. Dans un espace sans aération dont l'air n'est pas renouvelé, la quantité d'oxygène diminue et celle de monoxyde de carbone (CO) augmente. 

  • L’habitat aussi doit respirer

C'est une question de confort mais aussi de santé. L'air de notre habitation doit être régulièrement renouvelé pour être le plus proche possible de celui de l'atmosphère normale.

D'où vient l'humidité ?

L'humidité représente pour les occupants, la principale cause d'insalubrité. Elle est à l'origine d'importantes dégradations du bâtiment (murs, poutres...). Ce sont les infiltrations d'eau à travers les murs, les toitures, et les remontées d'humidité à partir du sol. Seuls des travaux adaptés peuvent résoudre ces problèmes. Les occupants dégagent par la respiration et la sudation 40 à 70 g d'eau par heure. Les activités domestiques telles que: toilette, lessive, nettoyage et séchage du linge, produisent également de l'humidité.
Au total : 10 à 20 litres d'eau par jour en moyenne

Quelles sont les conséquences ?
Toutes les infiltrations et les productions de vapeur d'eau entraînent des phénomènes de condensation sur les parois les plus froides. Cette condensation varie selon l'importance du renouvellement d'air et la nature de l'isolation.

Les effets visibles dans le logement

  • Dégradation des revêtements de surface : décollement des tapisseries, moisissures et champignons dans les angles de murs et les parties les plus froides du logement, derrière les meubles.
  • Ruissellement sous les fenêtres...
  • Inconfort du logement lié aux murs froids, surconsommation de chauffage.
  • Inconfort moral, dégradations visibles, aspect sale.

Conséquences pour la santé 
L'humidité dans un logement va favoriser :

  • La prolifération des acariens et des blattes qui aiment les milieux chauds et humides.
  • La présence de champignons et de moisissures.

Dans l'atmosphère d'un logement, les acariens, les spores de moisissures sont source d'allergènes. L'allergène est une substance étrangère à l'organisme. En contact avec un excès d'allergènes, un individu atopique (génétiquement prédisposé aux allergies) va voir augmenter ses manifestations d'allergie...
Ces manifestations allergiques pourront se traduire par un eczéma ou, sur un plan respiratoire, par des rhinites, des toux répétées, de l'asthme...
Les bébés sont plus fragiles car leurs poumons n'ont pas fini leur croissance. Les bronches du nourrisson sont encore toutes petites, elles peuvent facilement s'obstruer. Les bébés sont tout neufs sur le plan immunitaire, ce qui les rend particulièrement vulnérables aux infections respiratoires. 

Ce qu'il faut faire :

  • Aérez le plus souvent et le plus longtemps possible (15 minutes deux fois par jour), même par temps de pluie ou de brouillard. L’air extérieur s’assèche lorsqu’il pénètre dans un logement. Il est alors plus facile à chauffer qu’un air saturé d’humidité.
  • Chauffez en continu. Il faut éviter de ne chauffer le logement que pendant les heures d’occupation sans pour autant surchauffer.
  • Pour les chauffages d’appoint au pétrole (mobile), évitez de les utiliser de manière prolongée (2 heures maximum en continu).
  • N’obstruez pas ou ne laissez pas s’encrasser les grilles d’aération.   
    Si vous séchez votre linge à l’intérieur de l’habitation, il est indispensable de bien aérer la pièce concernée. 

Ce qu'il ne faut pas faire :

  • Suivre de mauvais conseils d'isolation tels que l'isolation des murs avec un isolant insuffisant ou l'isolation des combles avec un film simplement réfléchissant, et se passer des conseils d'une entreprise qualifiée.
  • Vouloir stopper l'apparition d'eau en provenance du sol par des enduits étanches. Dans de tels cas, l'eau remontera plus haut dans le mur.
  • Calfeutrer les portes et les fenêtres en l'absence d'autres modes d'aération.
  • Obturer ou laisser s'encrasser les grilles d'aération.
  • Sécher le linge dans le logement en l'absence d'une ventilation correcte. Le séchage du linge doit être réalisé dans un endroit aéré.
  • Chauffer insuffisamment un logement, ou uniquement pendant les heures d'occupation.
Les cookies nous permettent de vous offrir une meilleure expérience. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus